Les moustiques et les pollens en Suisse romande

« Bzzzzzz ! c'est moi, moustique tigre ! J’arrive près de chez vous avec les beaux jours ! Bzzzz et avec moi, les bouleaux et les aulnes fleurissent déjà ! »

Tatjana Krüttli-Brügger
Responsable marketing / Membre de la direction générale
HKM AG, Givisiez

« Bzzzzzz ! c'est moi, moustique tigre ! J’arrive près de chez vous avec les beaux jours ! Bzzzz et avec moi, les bouleaux et les aulnes fleurissent déjà ! »

Point général de la situation sur les moustiques et les pollens en Suisse romande et quelques astuces pour bien se protéger.

1. Bzzz, insectes et moustiques : ils piquent !

Depuis quelques années, arrivent dans nos régions de nouvelles espèces de moustiques tropicaux. La cause ? La hausse des températures et les hivers plus doux, qui prolongent la période de reproduction de ces petites bêtes. En tête d’affiche, le moustique tigre. Mais ses compatriote japonais et coréens rejoignent également l’équipe des 35 espèces présentes en Suisse. L’objectif de notre article ? bien connaître leurs comportements et leurs habitudes, car l’information est la meilleure des préventions !

1.1 Les exotiques : 2019 dernier, le p’tit tigre reconnaissable par sa petite taille et par ses rayures blanches et noires, a été vu sur l’aire du restoroute de la Gruyère. Pas d’inquiétudes cependant, il n’a fait qu’une incursion connue dans le canton de Fribourg et marque surtout sa présence au Tessin.

Ces moustiques tropicaux volent peu et profitent, dès lors, des véhicules et des avions pour devenir de grands voyageurs. Parfois en nuées, leurs piqûres peuvent être dangereuses, car vectrices de différentes maladies. Ils aiment particulièrement s’arrêter dans les zones d’eau chaude. Vous pensez en avoir vu un ? Signalez-le rapidement aux autorités sur le site www.moustiques-suisse.ch.

1.2 Les locaux : 35 espèces de moustiques suisses peuplent nos contrées et pointent leurs trompes à la tombée de la nuit, près des bâtiments et des sources de lumière. Ils sont généralement peu dangereux mais certaines piqûres peuvent être douloureuses ou allergiques. Il est préférable de rester prudent et d’envisager des solutions pratiques et faciles, d’autant plus si vous souffrez d’allergies. Nos conseils en fin d’article.

Fake news :

On a toujours cru que les moustiques avaient une préférence pour les sangs dits « sucrés ». Que nenni, ils apprécient surtout les groupes sanguin O. Prenez vos précautions si tel est le cas pour vous !

2. Atchoum, le pollen : ça pique aussi !

Les spécialistes nous avertissent : les prévisions 2022 annoncent 3 semaines d’avance sur la floraison. Noisetiers et aulnes bourgeonnent déjà et génèrent les premières allergies. En Suisse, 1 personne sur 5 souffrent à cause du pollen, dont 70% spécifiquement durant la période des graminées dès le mois de mai.
L’application gratuite du Centre d’Allergie Suisse « Pollen-News » fait état de la situation en Suisse, ceci de façon hebdomadaire et détaillée. Elle est vivement conseillée, d’autant plus que le nombre d’allergies devraient augmenter cette année, les systèmes immunitaires ayant été mis-à-mal à cause du covid.

3. Les meilleures solutions pour une meilleure cohabitation avec les moustiques et les pollens

3.1 A l’extérieur :

  • Porter des lunettes à soleil, un masque et des vêtements longs
  • Eviter les odeurs sucrées (gel douche à la vanille par exemple) et favoriser la citronnelle
  • Se laver les cheveux le soir, avant de se coucher
  • Eviter de sécher son linge à l’extérieur

3.2 A l’intérieur :
La pose de moustiquaires représente la seule solution efficace à 99% contre le pollen et les moustiques. Ecologique et non-nocive pour la santé et la planète (au contraire des aérosols ou des répulsifs), la moustiquaire est d’autant plus économique puisque son installation se fait une seule et unique fois.

Nous recommandons tout particulièrement son installation dans les chambres et sur les lits des enfants ou des personnes allergiques, tout comme sur les poussettes des bébés.

Chez HKM, nous vous proposons des moustiquaires sur mesure, elles offrent une meilleure protection et sont plus durables. En plus des moustiques, elles font rempart contre le pollen, les poussières, les animaux et insectes rampants, volants, grands et petits.

La toile peut être en fibre de verre ou en polyester, pour les propriétaires de chat ou de chien (enduite de vinyle en guise de protection). L’idéal est de choisir un maillage fin.

Nos différents modèles s’adaptent à toutes les configurations : fixe avec un cadre, porte, plissé, magnétique ou avec enrouleur.

Faites un tour dans nos showrooms, nos équipes se réjouissent de vous faire découvrir toutes nos solutions en termes de moustiquaires.

Les plus :

La moustiquaire devient un atout déco et se fond naturellement dans votre intérieur. Ainsi, vous pouvez laisser portes et fenêtres ouvertes pour aérer régulièrement votre maison, sans vous soucier des nuisibles et des pollens. Un bilan efficace et unanime !

Sources